Publier une offre

10 conseils pour négocier votre salaire lors d’un entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est toujours déterminant pour le résultat du processus de sélection, il est donc essentiel que le candidat prenne le temps de réaffirmer sa capacité professionnelle et son intérêt pour cette opportunité. Cependant, la négociation des salaires est généralement la partie la plus délicate de la conversation et pour ne pas risquer de se tromper, la meilleure chose à faire est d’être prêt à mener la négociation et surtout, de maintenir la tranquillité et la transparence.

Consultez donc ces 10 conseils importants pour négocier les salaires lors de l’entretien d’embauche :

Ne surévaluez pas votre salaire

Ne mentez jamais dans votre salaire actuel, que ce soit pour plus ou pour moins. À un moment donné, la valeur réelle sera découverte et votre crédibilité sera remise en question. En fait, cette règle s’applique à toutes les étapes de l’entretien et de la carrière. Si votre salaire est supérieur à celui du marché, dites que vous le savez et que vous êtes à l’aise pour vous adapter à la de l’industrie.

Attendez le bon moment

Évitez de prendre l’initiative de parler du sujet. En général, les recruteurs préfèrent le faire après le premier contact en tant que candidat. En conséquence, contrôlez votre anxiété et préparez-vous à ce moment de la conversation pour déclarer vos attentes salariales. Cependant, si la question n’est pas abordée, c’est à vous de lancer le débat sur le sujet. Par exemple, vous pouvez demander: «Quelle est votre échelle salariale pour ce poste? ». De la sorte, abordez la question toujours à la fin de l’entretien. Après avoir défendu vos compétences et devenir désirable pour l’employeur.

Lors de la négociation, gardez un œil sur les opportunités de croissance.

Vous savez exactement ce que vous voulez, il est donc intéressant de faire de l’augmentation de salaire votre première option de négociation. Si cela n’est pas possible, évaluez bien les opportunités que vous offrira ce poste vacant. Ainsi les avantages et la possibilité d’évoluer dans votre carrière, ou encore l’opportunité d’avoir votre première expérience en tant que manager de personnel sont quelques-uns des facteurs qui peuvent vous être avantageux. En conséquence, lorsque vous informez votre demande de salaire, indiquez clairement que vous êtes ouvert à entendre parler d’opportunités de croissance. Car vous pourriez être surpris et même obtenir une promotion plus tôt que vous ne le pensez

Gardez le bon sens

Il ne sert à rien d’essayer de négocier des conditions irréelles lors de l’entretien d’embauche, alors gardez votre bon sens. Car il est essentiel de reconnaître vos propres talents, mais aussi vos faiblesses et vos limites. Viser de grandes opportunités est toujours un facteur de motivation. Mais ces revendications nécessitent une préparation et un développement. Qui impliquent des connaissances techniques, managériales et comportementales, ainsi que de l’expérience.

Découvrez quelle est l’échelle salariale de l’entreprise

Avant l’entretien, il est intéressant de rechercher les salaires qu’une certaine entreprise propose. De cette façon, vous évitez les surprises et savez déjà combien elle est prête à payer pour vous. Si vous fournissez une échelle salariale très large, l’employeur peut conclure que vous êtes déconnecté de la réalité et vous perdez vos chances. À savoir, l’idéal est une différence de 10 à 15% entre les deux salaires annoncés pour le poste pour lequel vous postulez.

Proposez une fourchette du salaire

Ne dites pas de valeurs exactes. En effet, évitez d’indiquer un montant en chiffres. Et essayez plutôt de parler du salaire minimum et, de préférence, indiquez l’échelle salariale qui vous convient. Ainsi, De cette façon, vous évitez de déterminer des valeurs spécifiques et pouvez laisser une marge de négociation. En plus de vous donner l’image d’être conscient de votre valeur par rapport à la position espérée.

Considérez le package complet

N’oubliez pas de considérer la rémunération au sens large et pas seulement le salaire mensuel. Même si la valeur mensuelle n’est pas celle attendue, il peut y avoir d’autres avantages non financiers qui l’emportent ou sont plus pertinents pour vous. Par exemple, une assurance maladie haut de gamme, une allocation d’études, des horaires flexibles, etc.

Alors, évaluer l’ensemble, c’est-à-dire la rémunération, pas seulement le salaire.

Parlez d’autres offres et ayez des alternatives

Parler aux recruteurs d’autres offres d’emploi peut augmenter votre pouvoir de négociation.  En effet, pour réussir à négocier les salaires, il est essentiel d’avoir plus d’une offre. Vous serez plus détendu car si une négociation ne fonctionne pas, vous acceptez l’autre offre. Et le processus en profite, car le recruteur se rend compte que vous êtes prêt à accepter d’autres propositions.

Mais attention, il n’y a aucun problème à ne pas vraiment avoir une autre offre d’emploi. L’important est de montrer que vous avez des alternatives puissantes et que vous croyez qu’elles sont puissantes.

Démontrez votre valeur

Une bonne négociation doit s’appuyer sur des faits concrets: vos compétences pour le poste, mais aussi une bonne connaissance du marché de l’entreprise et des salaires. Pensez aux éventuelles faiblesses que le recruteur peut signaler comme argument lors de la négociation du salaire. En conclusion, définissez quelle est la meilleure façon de les transformer en aspects positifs et préparez vos arguments. De cette manière, le recruteur pourra prouver votre maturité et votre savoir-faire. Et ainsi aligner votre profil sur l’offre salariale.

N’ayez pas peur de négocier et ayez confiance

Les questions financières sont essentielles. Alors n’ayez pas honte. Plus vous serez préparé, plus la négociation sera détendue. Si vous avez un tempérament timide, demandez conseil aux professionnels autour de vous: comment gèrent-ils la négociation salariale? Et du côté du recruteur? Quelles sont les bonnes pratiques et les erreurs à ne pas faire?

Pour résumer, la conversation sur la négociation salariale suscite toujours l’appréhension des parties concernées lors d’un entretien d’embauche. Ainsi, avec ces conseils pour une bonne négociation salariale lors de l’entretien d’embauche, vous pouvez vous affirmer davantage lors de la planification de la conversation avec soin et à l’avance. Et en ayant toutes les informations nécessaires pour mener la conversation.

 

  • Partager cette publication

Laissez un commentaire